Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 10:57

 

 

http://haabir-haisraeli.over-blog.com/article-essai-reussi-du-missile-anti-missile-hetz-3-80166435.html

 

Le missile "Hetz 3" est concu pour detruire des missiles en dehors de l'atmosphere. Il entre en collision avec un missile menacant et le detruit. Le dernier essai realise en Israel fut une reussite apres que le "Hetz 3" ait detruit son objectif,  quelques centaines de metres apres son lancement.

 

En janvier prochain aura lieu en Israel un exercice execptionnel, en collaboration avec les Etats-Unis, qui comprendra tout les systemes de defense "multi-couches" du pays : "Hetz", "Patriot" et "Kippat barzel".

 

טיל החץ. ארכיון (צילום: רויטרס)
 
Israel a dernierement realise le premier essai en vol du systeme "Hetz 3", missile anti missile concu pour detruire des missiles balistiques en dehors de l'atmosphere. L'essai a ete realise en Israel - premier essai officiel - et apres quelques centaines de metres le missile a detruit son objectif et l'essai a ete couronne de succes.
 
Le "Hetz 3" est developpe au sein de l'industrie aerienne israelienne, en collaboration avec les Etats-Unis, et un essai supplementaire en vol est prevu en debut d'annee prochaine. Israel a decide d'accelerer le developpement du "Hetz 3" qui est concu pour detruire des missiles au dela de l'atmosphere et armes d'ogives non conventionnelles.
 
Il est question d'une creation innovante et unique en son genre dans le monde, grace a son systeme special de propulsion et un nouveau systeme de capteurs. Le missile peut passer au milieu de plusieurs cibles differentes dans l'espace. Il n'explose pas proche d'un missile mais en s'ecrasant dessus.
 
En janvier aura lieu un exercice execptionnel avec les Etats-Unis
 
Au mois de janvier aura lieu en Israel un exercice de defense anti missile, appele "Junifer cobra", en collaboration avec les Etats-Unis. Ce sera le plus grand jamais realise. Pour son deroulement les americains ameneront des systemes radars et des batteries de missiles "Patriot" qui seront installes dans le nord, le centre et le sud et qui s'exerceront au tirs de missiles. Les Etats-Unis sont aussi censes amene un navire de guerre, AGIS, avec a son bord des missiles anti missiles. Ce navire sera mis a quai en Israel et participera a l'exercice.
 
null
 
Pour la premiere fois l'ensemble des systemes de defense - "Hetz", "Kippat barzel" et "Patriot", sera mis en oeuvre lors d'un meme exercice. Tout sera gere a partir d'un centre de commandement unique qui est cense voir le jour et commencer a fonctionner prochainement.
  
Dans environ un an et demi le systeme "Baguette magique" devrait aussi se joindre a cet ensemble. Ce systeme de defense, developpe aussi par Israel et les USA, est une protection supplementaire face aux missiles lourds et missiles de croisiere.
 
Lors d'une ceremonie Frank Rose, sous secretaire a la Defense de l'espace des Etats-Unis, a declare que le gouvernement Obama est profondemnet engage a poursuivre la cooperation dans le domaine de la protection anti missiles, et ce surtout au vu de la menace iranienne qui grandit. D'apres Rose, "ils ont encourage le developpement de missiles balistiques, dernierement ils ont faIt des essais de missiles de 2000 kilometres de portee et ils continuent d'essayer d'enrichir de l'uranium afin d'armer leurs missiles d'ogives nucleaires, et par consequent les USA cooperent pour la premiere fois avec la Russie afin de construire un systeme de defense anti missile commun en Europe".
null
 
Le Colonel Shahar Shohat Commandant de la defense aerienne au sein de l'armee de l'air d'Israel a declare : "Il y a un interet supreme a completer ces developpements qui seront bientot testes, et qui ont deja prouve il y a quelques mois, avec la reussite de "Kippat barzel", qu'il est possible d'intercepter des missiles en vol et d'eviter ainsi les complications d'operations terrestres, et le gaspillage de millions de dollars pour chaque journee de combat".
 
Il a encore déclaré : "Israel a commencé à changer tout son systeme de défense aérienne au vu des menaces du Hezbollah et de la Syrie, du Hamas et de l'Iran". Selon lui la mobilisation a deja commence et va aller en grandissant afin de mettre en place quatre batteries du systeme de defense "Kippat barzel" dans les deux annees a venir et une dizaine d'autres dans les annees a venir".
 
Partager cet article
Repost0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 10:04

Paris choisit une solution franco-israélienne au détriment du drone MALE américain MQ-9 Reaper

http://www.opex360.com

21 juillet 2011 – 9:20

Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a enfin pris une décision dans le dossier des drones MALE (moyenne altitude – longue endurance). Afin d’éviter un trou capacitaire dans ce secteur, en raison de l’arrivée en fin de vie des systèmes Harfang actuellement en service au sein de l’armée de l’Air et dont deux exemplaires sont déployés en Afghanistan, il fallait trouver une solution transitoire, en attendant qu’un programme européen puisse prendre la relève.

Ainsi, l’idée d’acquérir « sur étagère » des drones MQ-9 Reaper (ou Predator B) auprès du constructeur américain General Atomics a été avancée en octobre 2009. Cet appareil, qui a largement démontré ses capacités, avait la faveur de l’état-major, d’autant plus que son prix était raisonnable.

Seulement, pour Dassault Aviation et EADS, cette perspective n’était pas acceptable. Pas plus qu’elle ne l’était pour certains élus. « L’acquisition par la France d’équipements militaires étrangers, à l’instar du drone américain Predator, constituerait un signe extrêmement inquiétant pour tous ceux qui, élus comme industriels, sont attachés à garantir nos capacités de recherche » avait alors estimé le député UMP Bernard Carayon, spécialiste des questions d’intelligence économique.

Trois projets ont alors été soumis par les industriels. Le groupe EADS a alors proposé une version modernisée du Harfang. Mais, selon un rapport parlementaire publié en décembre 2009, de sérieux doutes avaient été émis quant aux délais de livraison des appareils, compte tenu des relations du constructeur européen avec la firme israélienne IAI qui les a développés.

De son côté, Sagem a soumis son drone Patroller, conçu en collaboration avec la société allemande Stemme, spécialiste des avions légers. Quatre fois moins lourd que le Predator B américain, cet appareil a une autonomie de 20 à 30 heures de vol et peut atteindre les 25.000 pieds d’altitude et la vitesse de 300 km/h. Et, il est intéropérable avec les drones Sperwer de l’armée de Terre.

Enfin, Dassault Aviation a mis en avant le drone SDM (Système de Drone MALE), conçu à partir du Heron TP du constructeur IAI. Et, finalement, c’est cette offre que le ministre de la Défense a choisie, lors du Comité ministériel d’investissement du 20 juillet.

« Le développement de la solution F-Heron TP impliquera, autour de Dassault Aviation, plusieurs entreprises françaises au travers d’activités de haute valeur ajoutée, générant emplois et transferts de savoir-faire sur le territoire national » explique le ministre de la Défense, par voie de communiqué.

Il s’agit, en choisissant cette option, de préparer le terrain pour « structurer une filière industrielle en préparation du futur système de drones MALE franco-britannique », c’est à dire le programme Telemos, lancé par Dassault Aviation et BAE Systems. Les premiers appareils de nouvelle génération, fruits de cette coopération, devraient être disponibles à partir de 2020.

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 08:46

Des pilotes israéliens pour la première fois aux commandes du V-22

http://blogtsahal.wordpress.com

L’équipe de test israélienne de l’avion V-22 est retournée en Israël après deux semaines de vols et de formations. En plus des nombreuses heures de vol accumulées, les membres de l’équipage ont pu tirer d’importantes conclusions : « L’avion va changer les règles du jeu et pourra réaliser des actions dont nous n’aurions jamais rêvé. »

Tal Michael

Deux pilotes israéliens discutent avec un pilote américain des capacités du V-22. Photo : Armée de l'Air Israélienne

Un équipage composé d’anciens membres d’escadons d’hélicoptères et d’autres militaires israéliens est revenu en Israël, après un mois de vols et de formations visant à tester le nouvel avion militaire V-22 dans toutes les situations possibles. Le Boeing-Bell V-22 Osprey est un appareil de transport hybride de conception américaine ; il s’agit d’un avion de transport militaire présentant des caractéristiques propres aux hélicoptères dans les phases d’atterrissage et de décollage. « Notre objectif était de tester l’adéquation de l’avion aux besoins de l’Armée de l’Air« , a expliqué le Lieutenant-colonel Nimrod, de la Division de l’Armement  de l’Armée de l’Air Israélienne. Après deux semaines au cours desquelles les pilotes ont appris le fonctionnement de l’avion de manière approfondie dans une base du corps des Marines américains en Caroline du Nord, ils ont pris leur premier envol de façon totalement autonome. « Nous avons essayé de tester l’avion dans des situations difficiles : de nuit, haute altitude et dans des conditions de mauvaise visibilité. Sans l’ombre d’un doute, cet avion est précurseur dans de nombreux domaines. »

L’avion V-22 permet de décoller et d’atterrir à la façon d’un hélicoptère et de voler en haute altitude et à une vitesse élevée à la façon d’un avion, et il est certainement précurseur de par sa technologie moderne. « L’avion vole à une vitesse deux fois supérieure à la vitesse moyenne d’un hélicoptère, et il offre confort et sécurité en vol », a expliqué le Lieutenant-colonel Nimrod.

V-22 vu de l'intérieur

Au cours des tests de l’avion, les membres du Quartier Général du corps aérien ont examiné des opérations passées qui se sont déroulées au-delà des lignes ennemies et ont tenté d’imaginer l’influence qu’aurait pu avoir le V-22 s’il avait participé à ces opérations. « Il aurait changé les règles du jeu et créé un changement considérable. Nous serions rentrés dans des zones auxquelles nous ne pensions pas pouvoir accéder. Ceci dit, il y a de nombreux domaines qui n’auraient pas été affectés du tout », a dit le Lieutenant-colonel Nimrod. Bien que l’avion ne soit pas furtif, il est considéré par les spécialistes comme un avion capable « d’échapper aux menaces habituelles lorsqu’il vole en haute altitude et à vitesse élevée. Si, dans le pire des cas, l’avion est touché, il peut continuer à fonctionner normalement grâce à ses nombreux systèmes de secours. »

Le noyau des futurs pilotes de l’avion sera constitué de pilotes d’hélicoptères de formation

Bien que l’avion soit hybride et remplisse les fonctions de deux appareils différents, le Lieutenant-colonel Nimrod ne croit pas qu’il remplacera l’un d’eux. « Cet avion est un aéronef d’un genre nouveau qui permet de surmonter les difficultés à l’atterrissage rencontrées par l’avion et le manque de vitesse de l’hélicoptère. L’exécution de missions dans des endroits éloignés nous oblige à pousser les outils dont nous disposons à la limite de leurs capacités ». Il s’avère que l’intégration de la nouvelle technologie par l’Armée de l’Air, s’il est décidé d’acquérir l’avion, se fera sans trop de difficultés. « L’entretien de l’avion ressemble beaucoup à celui de l’hélicoptère Sikorsky CH-53 Stallion et n’est pas censée présenter de problème. Même la formation des techniciens sera similaire », a expliqué le Lieutenant-colonel Nimrod. « Comme dans les escadrons opérationnels de l’Armée Américaine, le noyau des futurs pilotes de l’avion sera constitué de pilotes d’hélicoptères, complété par des pilotes de transport. Les missions comprendront de nombreuses activités au sol à proximité des Forces Terrestres. Avec lesquelles les pilotes d’hélicoptère ont l’habitude de coopérer plus que quiconque. »

L'équipe israélienne sort du V-22
Partager cet article
Repost0
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 09:52
« Les relations entre l’Armée Israélienne et l’Armée Française sont excellentes »

http://blogtsahal.wordpress.com


A l’occasion de la fête nationale française du 14 juillet, l’attaché militaire français en Israël, le Colonel G. Bailleux de Marisy, et Alexandra, soldate dans l’unité des relations internationales de Tsahal font le point sur l’état des relations militaires franco-israéliennes. 

L’Armée Française est représentée en Israël par le Colonel G. Bailleux de Marisy. « Les relations entre l’Armée Israélienne et l’Armée française sont le reflet de la relation politique qui existe entre les deux pays. Il s’agit de deux pays profondément alliés. Cette coopération se traduit par des échanges, des visites de délégations militaires et par le partage de nos expériences militaires respectives », explique le Colonel G. Bailleux de Marisy, attaché militaire de l’Armée Française en Israël. Il y a deux ans, son administration lui a proposé ce poste. « J’ai rapidement accepté, et je suis parti avec ma famille pour quatre ans. Je pense que c’est une expérience extrêmement enrichissante de m’installer dans la région, et particulièrement en Israël dans le cadre de mes fonctions. »

Alexandra, dont la langue maternelle est le français, sert dans l’Unité des Relations Internationales de Tsahal, qui gère les relations entre les armées étrangères et Tsahal. Au sein du service dans lequel elle nous fait pénétrer, Alexandra se concentre sur les relations militaires entre la France et Israël.

Alexandra préfère nous donner d’emblée un exemple concret de la forme que peut prendre la coopération entre les deux armées. Elle revient sur l’incendie qui a ravagé la région du Carmel dans le nord d’Israël au mois de décembre dernier, et que les autorités israéliennes avaient peiné à maîtriser. Cette catastrophe avait fait 44 victimes israéliennes et le Premier Ministre Benjamin Netanyahu avait demandé de l’aide aux pays étrangers afin de recevoir des avions anti-incendie. L’Armée Française a envoyé cinq porte-avions et plusieurs dizaines de milliers de tonne de matériel de répression du feu pour venir en aide à Israël. Alexandra et ses co-équipiers étaient responsables d’obtenir l’autorisation de vol pour ces avions dans l’espace aérien israélien, de gérer la coopération entre l’Armée de l’Air israélienne et les pilotes français,  et de leur trouver une piste d’atterrissage et de décollage ». Les relations excellentes entre nos deux armées se manifestent aussi en temps de crise ». Alexandra qualifie le Colonel G. Bailleux de Marisy de « vrai ami d’Israël ».

« Je pense qu’il serait maladroit de comparer Tsahal et l’Armée Française. Les soldats français sont engagés dans des combats à l’extérieur du théâtre national. Ils participent souvent à des opérations lancées par l’ONU, et ils rejoignent nos rangs sur la base du volontariat. L’Armée Israélienne se bat pour défendre ses frontières au quotidien, et le service militaire y est obligatoire », poursuit le Colonel G. Bailleux de Marisy.

« Cela n’a jamais été exprimé clairement, mais l’équipe du Colonel G. Bailleux de Marisy a sûrement été dans un premier temps, surprise de travailler avec des homologues israéliens qui ont entre 18 et 22 ans », raconte Alexandra. « La jeunesse de Tsahal est surprenante. Même si personnellement, je travaille plus souvent avec des personnes de l’état-major, je suis quotidiennement au contact de cette jeunesse. J’entretiens d’excellentes relations avec tous les jeunes soldats que j’ai croisés sur mon chemin », raconte le Colonel G. Bailleux de Marisy.

« La France et l’Armée Française célèbrent la Fête Nationale du 14 juillet. Un sentiment de profonde tristesse se mêle à notre fierté aujourd’hui car nous avons perdu cinq soldats en Afghanistan hier et un autre soldat ce matin », poursuit le Colonel Bailleux de Marisy. « Mes pensées vont vers les familles endeuillées de ces soldats, et je sais que vous comprenez ce qu’on ressent. L’Armée Israélienne connaît bien ce sentiment », conclut-il.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 08:24

Israël passe aux travaux pratiques sur le V-22

Publié le14 juillet 2011 par

0


V 22

Contrairement aux échanges militaires franco-israéliens toujours nimbés de secret, les relations israélo-américaines de défense sont régulièrement exposées au grand jour. Une nouvelle opportunité, chaque fois, de réaffirmer une l’alliance stratégique, sans faux-fuyants, entre les deux nations.

L’un des derniers exemples en date est l’accueil sur une base de Caroline du Nord, de pilotes israéliens pour effectuer des tests très particuliers.

Deux lieutenants-colonels, Nimrod Golan, pilote de Blackhawk (voir ici) et Avi Carmeli, pilote de CH53 (voir ici) sont ainsi arrivés le 16 mai sur la sur la base aérienne de New River pour une première mission d’évaluation.

New River accueille en effet le VMMT 204, l’unité de test et d’entraînement des V-22.  Les deux officiers sont revenus en juin avec une demi-douzaine de pilotes israéliens pour parachever les essais sur le tiltrotor.


Lire la suite ici : http://nanojv.wordpress.com/2011/07/14/v-22-israel-iaf-new-river/

 

 

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 20:20
Découvrez : Comment Tsahal s’Entraîne à Opérer en Milieu Urbain ?

http://blogtsahal.wordpress.com

Pour faire face aux terroristes qui n’hésitent pas à se fondre dans la population civile, le Centre d’Entraînement au Combat Urbain entraîne les unités spéciales israéliennes et les armées du monde entier à livrer bataille en milieu urbain par le biais de simulations dans ce centre qui inclue des tours, des marchés et des passages souterrains. 

Le Centre d’Entraînement au Combat Urbain de l’Armée de Défense d’Israël, fondé en 2006 dans la base de Tse’elim dans le désert du Néguev, est le plus grand centre de ce type dans le monde.

Des soldats avant un exercice au Centre d'Entraînement au combat urbain. Photo : Extrait du livre "Tzahal", de Nellu Cohn

Le complexe s’étend sur plus de 41 000 mètres carrés et comprend plus de 600 structures telles que des mosquées, des immeubles et des passages souterrains. Tout est mis en œuvre pour que la reconstitution soit fidèle à la réalité des conditions en milieu urbain.

Une multitude d’autres lieux faisant partie du paysage urbain dans les territoires palestiniens ont été reconstitués tels que des marchés, des petites ruelles, des camps de réfugiés et des tunnels.

Quelques minutes avant le début de l'exercice. Photo : Extrait du livre "Tzahal", de Nellu Cohn

Les tirs à balles réelles sont remplacés par des tirs au laser qui permettent notamment d’enquêter sur les caractéristiques des tirs (leur provenance par exemple) grâce à l’utilisation d’un système de capteurs avancé.

Ce centre est géré par la Branche de Combat Urbain de Tsahal, et reçoit tout au long de l’année toutes les unités d’infanterie de Tsahal ainsi que des armées étrangères qui souhaitent s’y entraîner.

Des armées du monde entier viennent s'entraîner dans ce centre très spécial qui restitue fidèlement les conditions de combat en milieu urbain

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 11:23

 

 

Merci à David : http://haabir-haisraeli.over-blog.com/article-israel-met-sa-matiere-grise-au-service-du-deminage-en-afrique-78465192.html

 

 

Dans un pays comme l’Angola, des centaines de milliers de mines restent enfouies sur de vastes zones. Le cas n’est malheureusement pas isolé en Afrique et les Nations Unies estiment qu’il faudrait au rythme actuel des centaines d’années et des milliards de dollars pour déminer la planète.


 

null

 

 

*Concerné par le problème dans sa région Nord, Israël, l’un des leaders mondiaux en imagerie spectrale a mis au point une solution efficace pour localiser avec une grande précision les mines éparses.

 

 

Grâce à la technologie développée par la société de défense Geomine, fondée par Avi Buzaglo-Yoresh, la signature chimique des mines est détectée à partir d’images satellites avec une précision de un mètre carré. Au fil du temps, les mines enfouies se dégradent et libèrent en effet des substances qui modifient légèrement la couleur des sols et des végétaux contaminés.

 

 

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 23:59
Avec sa nouvelle création, Israel envoie les vieux Awacs au rayon antiquité.

Publié le2 juillet 2011 par

0


 
4 Votes

 

 

Israel Aerospace Industries (IAI)  et la branche militaire d’Airbus sortent conjointement le nec plus ultra de la guerre info-centrée. On connaissait les Awacs pour Airborne Warning and Control System. Voici désormais les « AEWACS » plus avancés technologiquement.

Elta la filiale d’IAI  spécialisée dans la guerre électronique a développé au fil du temps des Systèmes de détection et de commandement sophistiqués et prouvés au combat, les AEW (pour Airborne Early Warning) vendus dans le monde entier et adapté sur divers aéronefs comme le jet d’affaires israélien Gulfstream  G550 ainsi transformé en mini-forteresse électronique. IAI emploie le terme de 4ème génération pour qualifier ses systèmes, autant dire qu’il se classent parmi les meilleurs du monde.

La nouvelle alliance entre la branche « guerre-elec » d’IAI et Airbus Military basé en Espagne a donné naissance au C-295 AEW, version « awacs » de l’avion de transport Airbus C-295. Le C 295 AEW  est   équipé d’un dôme rotatif  incluant un radar tridimensionnel à balayage électronique qui détecte et traque diverses cibles, sur le sol, dans les airs ou sur la mer (ndlr : voire dans le cyberespace, mais cela n’est pas précisé dans l’histoire).  Le résultat est visualisé en 3D.   Par ailleurs le C295 embarque bien évidemment une électronique d’écoutes et d’interceptions.

Il va de soi également que l’avion dispose pour sa protection antimissiles de contre-mesures et de leurres divers à la pointe de l’état de l’art. Enfin les systèmes de ce nouvel aéronef sont interopérables (avec ceux de l’OTAN ou autres) et  s’inscrivent dans un schéma de guerre info-centrée.  Le fameux Network Centric Warfare (NCW) ainsi que l’ont baptisé les américains, auteurs du  concept (en savoir plus sur le  concept de NCW ici).

*

Dominique Bourra, CEO of NanoJV

Copyrights Nanojv: http://nanojv.com

Partager cet article
Repost0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 09:34

 

Le système de défense antimissile d’Israël "Iron Dome" va protéger les bases US

 

IsraelPolitik | adapté par desinfos

 

mercredi 22 juin 2011
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


 
Le chef d’agence du Pentagone de défense antimissile, le général Patrick O’Reilly a annoncé lundi qu’Israël va intégrer ses systèmes de missiles dans un effort pour protéger les intérêts et le personnel américains de toute la région. Le système "Iron Dome", qui a été testé sur champ de bataille, est le premier système au monde capable d’abattre des roquettes entrantes.

Alors que les systèmes de défense antimissile d’Israël ont été initialement conçus pour protéger ses citoyens contre le Hamas et le Hezbollah - des groupes terroristes qui ont lancé des roquettes et des missiles par milliers sur Israël le système est extrêmement avancé, il est capable d’intercepter les ICBM (Missile balistique intercontinental) lancé par l’Iran.

Israël va faire équipe avec son plus grand allié et ami, les États-Unis, pour développer à l’échelle régionale de défense antimissile un système pour protéger les Etats-Unis et ses alliés. Le système de défense régionale, en plus de protéger les bases américaines, peux également être utilisé pour protéger les alliés des américains, théoriquement, même ceux qui n’ont pas de relations diplomatiques avec Israël.

Alors que Iron Dome est un programme israélien, il a été fait en coopération avec un certain nombre d’entreprises de sécurité américaines, ayant même été testé sur le sol américain. Israël et les Etats-Unis sont tous deux engagés à la sécurité de l’autre, et l’Etat juif est plus qu’heureux de prendre l’initiative sur ce coup.

http://www.israelpolitik.org/2011/0...

 

En Inde, cette fois, monté sur un camion Tatra...

Partager cet article
Repost0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 09:58

La Chine souhaite renforcer la coopération militaire avec Israël

http://french.china.org.cn

 

La Chine est prête à renforcer davantage la coopération militaire avec Israël afin de contribuer au développement des relations entre les deux pays, a déclaré lundi Liang Guanglie, conseiller d'Etat chinois et ministre de la Défense nationale.

M. Liang a fait cette remarque lors de sa rencontre avec le vice-Premier ministre et ministre de la Défense d'Israël, Ehud Barak.

Liang Guanglie a indiqué que "la Chine appréciait les relations avec Israël et était prête à étendre et renforcer les échanges et la coopération pragmatiques entre les deux armées, afin de contribuer au développement des relations entre les deux pays et les deux armées".

Les peuples chinois et israélien jouissent d'une profonde amitié traditionnelle et les relations bilatérales ont maintenu un bon rythme de développement depuis l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et Israël, a poursuivi M. Liang.

Il a salué l'accroissement de la confiance mutuelle politique et les réalisations que les deux parties ont accomplies dans tous les domaines à travers la coopération pragmatique au cours des 19 dernières années de relations diplomatiques.

M. Barak a repris les propos de Liang Guanglie, affirmant qu'il espérait que les deux parties pourraient étendre leur terrain d'entente, renforcer l'amitié et apprendre davantage l'un et de l'autre grâce à cette visite.

Il s'est également engagé à renforcer la coopération pragmatique entre les armées des deux pays et à fournir des efforts conjoints avec la partie chinoise pour développer une meilleure relation militaire et plus approfondie.

 

Agence de presse Xinhua     2011/06/14
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis