Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 19:52

Séoul mise sur le savoir-faire israélien pour asseoir sa suprématie sur air, terre, mer, espace et cyberespace.

 

 

Face à la permanence des tensions avec la Corée du Nord, Séoul a décidé d’augmenter son budget de défense dans des proportions énormes. En vue de cette nouvelle montée en puissance, l’armée coréenne s’est à nouveau tournée vers Israël pour bénéficier du nec plus ultra en matière de guerre électronique, de drones et de protection anti-missiles.  Selon le journal Globes, « Korean Aerospace Industries » a déjà acheté à des sociétés de défense israéliennes pour 400 millions de composants électroniques et aéronautiques.   Parmi les principaux prestataires cités figurent Elbit pour les  systèmes avioniques, Elisra pour la guerre élec, et Elta pour les solutions de détection avancées. Selon des sources coréennes les commandes pourraient doubler dans le prochaines années et atteindre 800 millions de dollars.  Israël envisage en retour de faire l’acquisition d’avions de combat et d’entraînement coréens de type T-50, eux-mêmes dotés de composantes électroniques israéliennes. D’après Globes, les 200 hélicoptères de combat  prochainement livrés à l’armée de l’air coréenne, embarqueront eux-aussi des technologies bleues et blanches.

De son côté, la presse coréenne qui ne tarit pas d’éloges sur les compétences israéliennes a fait état récemment du déploiement de missiles antichars israéliens sur  l’île de Yeonpyeong et  en plusieurs autres points sensibles de la frontière avec la Corée du Nord. (Lire l’article de NanoJV sur les missiles Spike: ici).  A suivre.

Copyright Nanojv: http://nanojv.com

Partager cet article
Repost0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 22:58

LES MINIDRONES ISRAELIENS ARRIVENT EN AFRIQUE DE L’EST. BANCO POUR L’ETHIOPIE ET L’OUGANDA.


Israël a des relations diplomatiques – plus ou moins fermes- avec tous les pays africains au sud  d’une ligne Conakry-Mogadishio, tous régimes et toutes religions confondues.  Une opportunité pour les sociétés high-tech de l’Etat hébreu d’offrir des solutions avancées à prix étudiés en adéquation avec les attentes locales.  Avec un argument choc supplémentaire : Israël vend à l’Afrique, ce qu’il utilise déjà « à la maison ». 

La société israélienne Blue Bird, spécialisée dans les mini-drones a été retenue par l’armée éthiopienne pour fournir deux types d’avions sans pilote. Ce sont des appareils très légers lancés par catapultes,  mus grâce des piles à combustibles, et doté de parachutes pour l’atterrissage.

Le premier appareil très léger (1 kilo à vide) embarque des équipements électro-optiques fonctionnant la nuit; il dispose d’une autonomie de plusieurs heures, et peut voler jusqu’à 4000 mètres d’altitude. Le second type d’appareil doté d’ailes plus longues, est conçu pour  résister à des conditions météorologiques extrêmes (pluies et vents violents). Il est destiné à des missions de  renseignements en temps réel et peut par exemple intervenir en soutien lors d’opérations spéciales ou de bombardement d’artillerie. Dans les deux cas les appareils contrôlés par des stations légères au sol peuvent couvrir plusieurs dizaines de kilomètres.

L’un des avantages de ces appareils est d’avoir été testés en situation de combat réelles. Les versions livrées correspondent ainsi à une nouvelle génération d’appareils améliorés tant sur le plan aéronautique qu’électro-optique. D’après le site spécialisé flightglobal à l’origine de l’indiscrétion, le contrat avec l’armée éthiopienne comprend un volet transfert de technologies et la création d’une unité de maintenance locale.

Flight Global ajoute que de nombreux pays africains pourraient imiter l’Ethiopie afin de couvrir leurs besoins de contrôle des frontières et de supervision des ressources naturelles stratégiques. Le site affirme enfin qu’une autre société israélienne spécialisée dans les mini-drones et la surveillance électronique, « Aeronautics Defence Systems », basée à Yavne dans la banlieue de Tel-Aviv,  aurait pour sa part signé un contrat avec l’armée ougandaise pour la livraison de minidrones de type « Orbiter ».

 

DB.

Copyrights Nanojv: http://nanojv.com

Partager cet article
Repost0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 16:56

 

http://www.israel7.com 

Les services de sécurité israéliens ont indiqué que les Etats-Unis leur octroieraient la somme de 250 millions de dollars pour qu’ils puissent se procurer de nouvelles batteries antiaériennes Dôme de Fer, Kipat Barzel. Les USA répondent ainsi à une requête du ministre de la Défense Ehoud Barak, présentée à la commission chargée de fournir à Tsahal cet équipement.

 

par Claire Dana-Picard

 

Etats-Unis : 205 millions de dollars pour "Iron Dome"
Par JPOST.FR 
10.04.11

Les Etats-Unis ont prévu de financer à hauteur de 205 millions de dollars l'acquisition de nouvelles batteries anti-roquettes "Iron Dome", selon la radio de l'armée dimanche.


PHOTO: REUTERS , JPOST

Selon le communiqué, la décision des Etats-Unis de débloquer des fonds s'est faite après la demande du ministre de la Défense Ehud Barak.

Ces 205 millions de dollars vont aider Israël à développer les batteries "Iron Dome", avec l'espoir de défendre plus efficacement les populations civiles. Mais des fonds supplémentaires sont nécessaires pour développer de manière adéquate le système de défense, qui devrait coûter environ 210 millions de dollars.

L'efficacité du système a amené de nombreux officiers supérieurs de la sécurité à estimer que des batteries "Iron Dome" devraient être déployées partout dans le pays. Pour l'instant, une batterie est déployée près de Beersheva et une autre à côté d'Ashkelon.

Les premiers succès d'"Iron Dome" ont été observés vendredi dernier. Une batterie à intercepté une roquette Grad, lancée depuis Gaza sur Beersheva. Une autre a permis d'intercepter quatre roquettes dirigées sur Ashkelon.

"Iron Dome" est prévu pour contrer les attaques de roquettes d'une portée comprise entre 4 et 70 km. Chaque batterie comporte un radar multifonctions fabriqué par l'industrie aérospatiale israélienne et trois dispositifs de lancement, chacun équipé de 20 intercepteurs Tamir.

Partager cet article
Repost0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 09:43

RAFAEL A LE VENT EN POUPE. LE MISSILIER ISRAÉLIEN EST EN PASSE DE SIGNER UN CONTRAT RECORD AVEC L’ARMÉE INDIENNE : 1 MILLIARD DE DOLLARS POUR LA LIVRAISON DE MISSILES ANTICHARS.

APR 201107

http://www.israelvalley.com

 

Par M.P
Rubrique: Défense
Publié le 7 avril 2011

Partager|
 

 

Missile Spike à l'essaiLa société Rafael Systems s’apprête à signer un contrat majeur avec l’armée indienne. Celui-ci porte sur la livraison de missiles antichars « Spike » pour un montant proche du milliard de dollars. Cet accord devrait au passage consolider Israël comme principal fournisseur militaire auprès des autorités de New Dehli.

De source proche du dossier, on indique que Rafael doit fournir un total de 8356 missiles antitanks, 321 lanceurs, ainsi que 15 simulateurs servant à la formation des militaires indiens. Le missilier israélien aurait néanmoins été le seul interlocuteur à donner suite à l’appel d’offres formulé en juin dernier par le ministère indien de la défense.

Les principaux concurrents de Rafael, qu’il s’agisse des Américains General Dynamics et Raytheon, du constructeur russe Rosoboronexport ou encore de MBDA Europe (société européenne de défense), auraient tous exprimé de sérieuses réticences à livrer des systèmes avancés à l’armée indienne, invoquant en interne des problèmes de transfert de technologie.

Depuis mars 2009, Israël constitue le premier fournisseur d’armes de l’Inde devant la Russie. Le dernier contrat d’armements signé entre New Delhi et Jérusalem a rapporté 1,5 milliard de dollars à l’IAI. Il s’agit de la vente du système de défense antimissile « Barak 8».

En une quinzaine d’années, Israël a ainsi fourni à l’Inde pour près de 9 milliards de dollars d’équipements militaires. Depuis des attentats de Bombay en novembre 2008, le gouvernement indien ne rencontre plus d’opposition de la part d’une frange de sa population musulmane et des parties de gauche qui étaient habituellement opposés à tout rapprochement stratégique avec l’Etat hébreu.

Rafael, de son coté, qui a affiché un bénéfice net record de 178,6 millions de dollars en 2010, est également en passe d’obtenir un important contrat d’armements avec la Corée du Sud, cette fois pour une valeur estimée à 500 millions de dollars. Les experts y voient une nouvelle orientation de l’industrie de défense israélienne sur le marché asiatique, un phénomène qui serait en partie du au renforcement militaire de la Chine. -

M.P

Partager cet article
Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 08:50

http://www.opex360.com/

 

Libye : Des Mirage F1 CR entrent en piste 29 mars 2011 – 22:11 

Pendant que la temps était la diplomatie à Londres avec la réunion du groupe de contact sur la Libye, les missions aériennes ont continué ce 29 mars. Prochainement, les avions de la coalition pourraient être prochainement renforcés par 8 Saab Gripen des forces aériennes suédoises.

Quant à l’armée de l’Air française, pour la première fois depuis le début de l’opération Harmattan, elle a engagé une patrouille de Mirage F1 CR de la base aérienne de Reims.

A l’instar d’une autre patrouille de Rafale, les avions du 2/33 Savoie ont ainsi effectué une mission de reconnaissance. Pour cela, ils emportent une nacelle PRESTO (Pod de REco Stand-Off) pour des prises de vue argentiques à haute altitude, exploitables dès la fin du vol. Il est en outre possible qu’un des Mirage F1CR ait été équipé d’un pod ASTAC, qui permet de faire du renseignement électro-magnétique. L’Etat-major des armées n’a pas communiqué là-dessus.

Par ailleurs, 6 autres patrouilles (2 Rafale air, 2 Mirage 2000D, 1 mixte Rafale Marine et Super Etendard Modernisé et 1 SEM) ont été également engagés. Une partie de ces avions ont effectué une frappe contre un site de missiles anti-aérien à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Tripoli.

Enfin, deux autres patrouilles associant des Mirage 2000-5 français et qataris ont mené des missions d’interdiction aérienne après avoir décollé de La Sude (Crète). Le détachement de l’armée de l’Air recevra la visite de Gérard Longuet, le ministre de la Défense, le 30 mars.

Libye : Des A-10 et des AC-130 contre les forces de Kadhafi

29 mars 2011 – 12:29 

La résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations unies vise avant tout à protéger les civils libyens d’exactions potentielles, ce qui passe par l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne en Libye, mais aussi par des frappes visant des matériels appartenant aux forces restées loyales au colonel Kadhafi.

D’une manière générale, le texte de l’ONU offre une grande latitude aux forces engagées par la coalition internationale qui s’est constituée pour le faire respecter. En effet, « toutes les mesures nécessaires » peuvent être prises, à l’exception d’une occupation de la Libye.

Pour autant, il n’est pas fait mention d’une quelconque aide à apporter aux insurgés pour renverser le régime du colonel Kadhafi, même s’il n’est pas interdit à ces derniers de profiter des frappes réalisées par les avions de la coalition. Et pourtant, le Pentagone a admis avoir mis en oeuvre des avions A-10 Warthog et AC-130 « Spooky » Gunship au cours du week-end dernier.

Ces deux appareils sont spécialisés dans l’attaque au sol et l’appui aérien. Surnommé le tueur de chars, l’A-10 Warthog est notamment équipé d’un canon GAU-8/A Avenger de 30 mm, pouvant tirer des munitions perforante, explosive et incendiaire à raison de 3.900 coups par minutes. Quant au AC-130 « Spooky », sa puissance de feu est impressionnante, avec ses canons GAU-12 25 mm Equaliser, L60 Bofors de 40 mm et M102 de 105 mm.

Pourquoi ces appareils ont-ils été engagés par l’US Air Force? Le Pentagone n’a pas souhaité communiquer sur la nature des missions et des cibles qui ont été traitées par ces avions, qui ont été conçus avant tout pour attaquer des troupes au sol et non pour bombarder des centres de commandement, des sites de défense aérienne ou des dépôts de munitions.

« Nous ne sommes pas en soutien direct de l’opposition, cela ne fait pas partie de notre mandat et nous ne nous coordonnons pas avec l’opposition » a affirmé le vice-amiral Bill Gortney au cours d’une conférence de presse. Toutefois, il a reconnu que les insurgés « bénéficient des actions » menées, tout en précisant que la coalition manque de renseignements à leur sujet.

Par ailleurs, et si l’on en croit un ancien militaire néerlandais qui intercepte les communications radio de la coalition, des bombardier B1 Lancer de la base d’Ellsworth auraient mené des missions en Libye.

Depuis le début des opérations, le 19 mars, les avions de la coalition ont réalisé 1.602 sorties au-dessus du territoire libyen. Près de 60% d’entre elles ont été effectués par des appareils américains. Au moins 735 frappes ont été faites, dont 107 sur les 178 missions planifiées au cours des dernières 24 heures.

Le ravitaillement en vol est assuré essentiellement par l’US Air Force (80% des missions de ce type). Enfin, l’aviation américaine est pour l’instant la seule à mener des opérations de guerre électronique (brouillage des radars et des télécommunications).

Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 14:08

 

 

Partager cet article
Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 10:47

De nouveaux équipements militaires ont connu leur baptême du feu en Libye

23 mars 2011 – 18:46 

http://www.opex360.com

L’intervention de la coalition en Libye dans le cadre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations unies a été l’occasion pour certaines forces d’utiliser pour la première fois des équipements plus ou moins nouveaux.

Ainsi, l’un des bâtiments qui a participé aux frappes contre la défense aérienne libyenne du 19 mars au soir est l’USS Florida. Ce sous-marin fait partie des 4 navires de la classe Ohio qui ont été transformés, à partir de 2002, en sous-marins lance-missiles (SSGN).

L’USS Florida a terminé sa mutation en 2006. Son engagement dans l’opération Aube de l’Odyssée est donc une première sous sa nouvelle forme. A son bord, le bâtiment était probablement armé de 154 Tomahawk Land Attack Missile (TLAM-E) Block IV, entrés en service en 2004. La particularité de ce missile est qu’il peut être reprogrammé en vol avant d’atteindre sa cible.

Par ailleurs, l’avion de guerre électronique EA-18 Growler a effectué ses premières sortiesdans un contexte hostile. Cet appareil, entré en service au sein de l’US Navy en septembre 2009, va remplacer les EA-6 Prowler. Cet avion, dérivé du F18 Hornet a ainsi brouillé les radars et les télécommunications des forces restées loyales au colonel Kadhafi.

Enfin, beaucoup plus ancien, l’Eurofighter Typhoon a effectué ses premières missions de guerre, ce qui n’est pas le cas du Rafale, son concurrent dans certains appels d’offres lancés par les pays soucieux de moderniser leur flotte aérienne, qui a déjà été engagé en Afghanistan

Partager cet article
Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 22:04

 

 

 

INDE - Le saviez-vous  ? Premier importateur d'armes

 

opex360

 

C’est l’une des clés du conflit en Afghanistan : tant que l’Inde modernisera ses forces armées, le Pakistan en fera autant et continuera de soutenir l’insurrection afghane afin de se ménager une profondeur stratégique face à son ennemi de toujours.


Le dernier exemple en date est la volonté exprimée par Islamabad de se procurer 6 sous-marins auprès de la Chine. L’Inde, qui est en train de construire 6 Scorpène dans le cadre d’un contrat passé avec le groupe français DCNS, prévoit de lancer un appel d’offres pour acquérir 6 exemplaires supplementaires, pour remplacer les Kilo de conception russe et qui s’ajouteront au SNA Nerpa ainsi qu’au premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) local, l’INS Arihant, actuellement à l’essai.


Le reforcement des capacités militaires de l’Inde s’explique généralement par la rivalité avec le Pakistan. Mais ce n’est pas le seul facteur. En effet, New Delhi doit également faire face à la menace terroriste, liée à la question du Cachemire, et lutter contre une puissante guérilla maoïste, qualifiée en 2006 de « plus grand défi pour la sécurité intérieure qu’ai jamais dû relever » le pays par le Premier ministre indien.


Par ailleurs, l’Inde garde un oeil sur la Chine, avec laquelle elle a plusieurs différends territoriaux, concernant notamment Ladakh et Arunachal Pradesh. Et comme Pékin annonce des dépenses militaires en forte progression chaque année, New Delhi suit le mouvement, voire même le dépasse si l’on en croit les statistiques publiées par l’Institut international de recherche sur la paix de Stockhom (Sipri).


En effet, selon la dernière étude publiée par cet organisme, l’Inde est le premier pays importateur de matériels militaires, avec 9% des volumes de transfert d’armes internationaux sur la période 2006-2010. Et ce sont les industriels russes qui, sans surprise, se taillent la part du lion, avec 82% de parts du marché indien.


Et cette tendance devrait se poursuivre, avec le contrat MMRCA, qui vise à acquérir 126 avions de chasse aux termes d’un appel d’offres auquel participent le Rafale de Dassault Aviation, l’Eurofighter, le MiG-35 russe, le Gripen NG de Saab ainsi que les avions américains F-16 et F/A-18 Super Hornet. Ensuite, il est probable que la part des armes produites en Inde fasse baisser les importations de cette dernière en la matière.


« En tant qu’importateur, l’Inde exige des contreparties et des transfert de technologie pour stimuler sa propre industrie de l’armement, et, afin de remporter les contrats, les principaux exportateurs répondent à ces exigences » soulignent les auteurs du rapport. Et les industriels indiens de la défense sont en mesure de proposer notamment des hélicoptères de combat HAL LCH (Light Combat Helicopter), qui viennent d’être commandés à 64 exemplaires par l’armée de l’air indienne ainsi que des avions de combat HAL LCA Tejas.


Dans un contexte de forte hausse (+24% par rapport à 2001-2005) des importations de matériels militaires pour la période étudiée, la Chine et la Corée du Sud se partagent la seconde position, avec 6%. Le Pakistan arrive en quatrième place avec 5% des volumes de transfert d’armes. Globalement, la zone Asie/Océanie concentre 43% des importations d’armement, suivie par l’Europe (21%), le Moyen Orient (17%), l’Amérique (12%) et l’Afrique (7%).

Partager cet article
Repost0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 07:55

ISRAËL - Israël prépare la défense de ses gisements gaziers
 

 

par Gerard Fredj

 

Echelle de 50, et non de 500 kms!

 

israel-infos.net

Le Premier ministre israélien avait déclaré, au mois de janvier, s'agissant des gisements gaziers découverts au large de Haïfa "que le pays défendrait ses ressources stratégiques".

Selon Yedihot Aharonot, qui rapporte un responsable militaire, la marine israélienne a été chargée de présenter au gouvernement un plan en ce sens, dans les toutes prochaines semaines.

Elle serait ainsi chargée d'assurer les installations des deux plus importants gisements, Tamar et Leviathan, en assurant la protection des plates formes, mais également des installations sous marines.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole de l'armée n'a ni confirmé ni démenti ces informations.
Le plan de défense pourrait coûter entre 40 et 65 millions de dollars au pays.

Les gisements se situent sur le plateau continental d'Israël, mais le Liban estime qu'une partie de l'un d'eux se trouve dans sa zone économique.
Israël et le Liban n'ayant jamais signé d'accord de paix, une négociation sur la question des zones économiques exclusives (comme cela a été fait entre Israël et Chypre), est pour l'instant exclue.

Partager cet article
Repost0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 16:49
Gantz va "stabiliser" l'armée
Par JPOST.FR 
10.02.11
digg del.icio.us facebook

http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1297325523348&pagename=JFrench/JPArticle/ShowFull

 

Le bureau du Premier ministre a salué, jeudi, la décision de la commission Turkel de valider la nomination de Benny Gantz à la tête de l'état-major. Selon un communiqué, le Premier ministre Binyamin Netanyahou est très satisfait de cette décision et estime que la présence de Gantz permettra de "stabiliser" l'armée.

Benny Gantz. 
PHOTO: PORTE-PAROLE DE TSAHAL , JPOST

Le gouvernement officialisera cette nomination dimanche, lors du conseil des ministres.

La commission Turkel devait examiner trois éléments précis susceptibles de remettre en cause la candidature de Gantz, à savoir : son implication dans l'incident qui a causé la mort du soldat Medhat Joseph, à la tombe de Joseph ; des constructions sans autorisation à son domicile de Rosh Haayin ; et les allégations selon lesquelles il aurait perçu des bénéfices pour avoir déménagé dans le Nord après avoir été nommé commandant-en-chef de la région.

Après considération, le procureur général n'a toutefois trouvé aucune raison de s'opposer à la nomination de Benny Gantz.

Au cours d'audiences organisées mardi et mercredi, la commission a entendu les témoignages du ministre de la Défense, Ehoud Barak, du chef d'état-major sortant, Gabi Ashkenazi, et du Premier ministre, Binyamin Netanyahou.

Yaakov Katz et Gil Hoffman ont contribué à la rédaction de cet article.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis