2 Votes

 

 

Alors que la chasse italienne vient de procéder à des exercices de guerre électronique dans le sud du Neguev (ici),  un objet volant a été signalé il y a quelques heures dans le désert, au dessus du réacteur nucléaire de Dimona.  L’ordre de tir a été donné lorsque les radars ont confirmé qu’il s’agissait d’un aéronef.  L’impact a eu lieu au dessus de la zone sud  de la  Mer Morte.

 L’obscurité n’a pas encore permis de retrouver les débris qui seront analysés.  Les recherches se poursuivront en tout état de cause demain. Les premiers témoignages font état d’un drone-ballon. Tant que l’origine du ballon reste inconnue, la piste terroriste ne peut cependant être écartée en raison  du survol de la  zone interdite.  Les drones, même très simples, pouvant être utilisés pour des opérations de photographie et de repérage. Il peut également s’agir d’un ballon météo à la dérive.

Si plusieurs alertes aériennes surviennent chaque jour sur l’ensemble du territoire, c’est cependant la première fois depuis la deuxième guerre du Liban  que l’aviation de chasse abat un objet volant non identifié.   En raison de l’incident, le trafic aérien a été perturbé en direction d’Eilat. Les aéronefs  présents dans la zone ont reçu la consigne de poursuivre leur route à basse altitude.

Le dernier  incident lié au réacteur de Dimona remonte à octobre 2009 avec l’intrusion d’un ULM dans la zone interdite.  Sur intervention immédiate de l’aviation de chasse, le pilote contraint de se poser en urgence vers Arad, avait été accueilli par les forces de police à son atterrissage.  Le cas d’aujourd’hui a été traité de manière plus radicale. L’objet a semble-t-il été pulvérisé.

 

DB.

Copyrights Nanojv: http://nanojv.com 

 

 

Blue Sky ». Court-circuit médiatique autour de l’atterrissage d’urgence de deux hélicoptères israéliens en Roumanie. (ici)

Nucléaire israélien: ni oui, ni non. Hush…(ici)

Wkileaks et le débarquement des extra-terrestres (ici)