Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 16:13

 

 

Aug 23, 2009 21:06 | Updated Aug 24, 2009 12:44

 

 

Iran et Syrie : tellement heureux ensemble!


BARRY RUBINpar BARRY RUBIN


Traduction : Marc Brzustowski.

Titre original : The Region: Iran and Syria: So happy together

 

http://www.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1249418678380&pagename=JPost/JPArticle/ShowFull

 

On peut apprendre beaucoup de l’arrangement global (passé entre l’Iran et la Syrie) en analysant la visite du Président syrien Bashar al Assad en Iran, la semaine dernière (18 août : NdT : soit la veille des 6 attentats coordonnés à Bagdad qui ont tué plus de 100 irakiens et laissé quelques 500 blessés, en plein coeur administratif de la ville). Les déclarations faites par Assad et le Président iranien Mahoud Ahmadinedjad révèlent l’arrangement global au sujet de la stratégie de ces alliés, qui semble échapper aux observateurs occidentaux.

 

Assad and Ahmadinejad during...

 

Assad et Ahmadinejad lors d’une précédente rencontre au Palais Présidentiel de Ash-Shaeb à Damas.
Photo: AP [file]


Le premier point, c’est qu’ils sont, certainement, des alliés cultivant des liens très étroits. A propos des analyses faites par les « experts » occidentaux qui se sont multipliées, selon lesquelles la Syrie pourrait prendre ses distances à l’égard de l’Iran, j'évaluerais que c’est impossible à  10 contre 1.


Cette conception erronée est également la politique officielle des Etats-Unis et de la France, peut-être aussi de la Grande-Bretagne.

 


De toute évidence, il existe un très grand nombre d’avantages qui découlent, pour la Syrie, de son alliance avec l’Iran, incluant une légitimité islamiste, la protection contre toute attaque ou pression, de l’argent, des armes, la coopération terroriste anti-israélienne et l’extension de l’influence des deux pays parmi les Palestiniens, les Libanais et les Irakiens. Dès que l’Iran obtiendrait des armes nucléaires, ce qui se dessine à l’horizon, la valeur de cette alliance sera, alors, décuplée de manière considérable.


http://www.gala.fr/var/gal/storage/images/media/images/actu/photos_on_ne_parle_que_de_ca/barack_obama_hillary_clinton/barack_obama_hillary_clinton_tete_a_tete/842576-1-fre-FR/barack_obama_hillary_clinton_tete_a_tete_reference.jpg


C’est pourquoi il était stupide, de la part, de la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton, de suggérer récemment : “Etant donné ce qui se déroule actuellement en Iran et l’instabilité qui semble y régner, mettre tous ses œufs dans ce panier-là ne paraît pas être dans l’intérêt de la Syrie ». Bien, (en tout cas) Assad ne semble pas être d’accord avec elle. Peut-être pourrait-elle au moins prêter attention à ce qu’il dit et regarder ce qu’il fait, cela l’amènerait sans doute à esquisser une conclusion totalement opposée.


Assad a déclaré : “Je pense que ce qui s’est passé en Iran est un fait important et une leçon magistrale pour les étrangers, et, par conséquent, (il est naturel) qu’ils n’en soient pas satisfaits. Je crois que la réélection [d’Ahmadinedjad] par le Peuple iranien est un autre point important qui démontre que l’Iran et la Syrie doivent continuer la même politique régionale que par le passé ».

 

http://www.israelnewsagency.com/syria_iran.jpg


En d’autres termes, il perçoit correctement qu'Ahmadinedjad et le Régime sont même plus puissants après l’élection (qu’auparavant). Les dictateurs respectent la répression ; ils ne sont guère impressionnés par une quelconque opposition qui organise des manifestations et dont les dirigeants siègent en prison. Et c’est d’autant plus vrai, lorsqu’ils ne reçoivent pas l’approbation occidentale.


En constatant les concessions graduelles faites à l’Axe irano-syrien par l’Occident, et sa crainte perceptible de devoir les affronter, Assad a affirmé qu’il était confiant dans le fait que la Communauté Internationale acceptait bien mieux l’Iran et la Syrie qu’elle ne l’avait fait par le passé.

 

http://chroniquesbeyrouthines.20minutes-blogs.fr/images/medium_assad2.jpg


Notant également que les deux pays sont en train de coordonner leur stratégie de façon très consciencieuse dans une guerre contre les intérêts occidentaux et les régimes arabes relativement plus modérés, un conflit que les gouvernements occidentaux ne perçoivent même pas qu’il puisse exister, Assad a surenchéri : « l’Iran et la Syrie sont sur le même front, et à tout évènement politique coïncide une opportunité qui doit être utilisée de la meilleure façon qui soit possible pour s’épauler l’un l’autre ».

 

http://www.esisc.org/documents/breves/img-867-1.jpg


Le Guide Suprême iranien (qui est le veritable dirigeant du pays) Ali Khamenei a approuvé : “le résultat de cette Unité est flagrant en ce qui concerne les problèmes en Palestine, au Liban et en Irak, ainsi que dans la région toute entière ! » Et il a ajouté : Le courant est en faveur de la résistance» se référant à la combinaison des membres iraniens, syriens, du Hamas, du Hezbollah, des insurgés irakiens et d’autres parties prenantes de cette alliance radicale.

Qu’est-ce que cela signifie?

 

http://4.bp.blogspot.com/_AdIHMWrb79k/Re-1ep7k6bI/AAAAAAAAAFA/YqlrK6naOl4/s400/Pasdaran-lHezbollah.jpg


http://www.info-palestine.net/IMG/jpg/acc_y-18.jpgEn Palestine : le Hamas s’est retranché encore plus profondément, alors que les gouvernements européens semblent moins chercher à l’isoler. Il n’y a pas de velléités à faire chuter ce régime et l’Occident ne tente même pas de le faire. Khamenei veut probablement dire –ce qui est faux- que le Hamas réalise progressivement des gains substantiels par la subversion du contrôle du Fatah sur la Bande Occidentale (de Cisjordanie).

 

http://www.emarrakech.info/photo/452987-555075.jpg


Au Liban : bien que le Hezbolah n’ait pas remporté les dernières elections, il est clair que le client irano-syrien maîtrise massivement le pays. Le Président de ce pays est un serviteur zélé de l’influence iranienne et syrienne ; le Tribunal enquêtant sur le terrorisme syrien au Liban semble mort de sa belle mort. Le Hezbollah semble sur le point de rétablir son pouvoir de veto au sein du gouvernement, et le plus courageux opposant à cette influence irano-syrienne, Walid Jumblatt, a changé de bord (ou, pour le moins, choisit la neutralité).


En Irak : les forces américaines se retirent. L’argent iranien, ses agents et obligés semblent en capacité d’opérer librement, c’est-à-dire que Téhéran se trouve désormais en position de faire main basse sur ce pays. Khamenei a également fait une déclaration vraiment choquante. Après avoir fait remarquer que la Syrie améliorait ses relations avec l’Irak (un pays contre lequel il planifie quotidiennement des attaques terroristes), il a ajouté que l’Unité (la traduction voulait probablement dire « l’alliance ») entre l’Iran et la Syrie, d’un côté, et leurs voisins, l’Irak et la Turquie aurait désormais le bénéfice de la Région.

 

http://www.france24.com/files_fr/story/irak-attentat-suicide-m.jpg


Qu’est-ce que cela veut dire? Il expose que le plan de plus long terme de l’Iran est d’enrôler l’Irak (sous la direction d’une faction plus proche) et la Turquie (actuellement dirigée par un régime de tendance islamiste) dans une large alliance. Cette affirmation devrait pourtant envoyer une onde de choc à travers l’Occident, et provoquer le fait que les analystes du renseignement prennent la peine de décrocher leur téléphone et d’en informer quelqu’un qui dispose de l’oreille d’Obama.


L’Iran et la Syrie, aux côtés de leurs émissaires, sont en pleine guerre contre l’Amérique, et le gouvernement américain ne s’en doute même pas!


C’est pourquoi Khamenei a fait remarquer que : “la lame (de l'épée) de l’Amérique s’est émoussée dans la région”. Et il a raison. C’est pourquoi si jamais quelqu’un s’inquiète du fait d’avoir mis « tous ses œufs dans un seul panier », désormais, il s’agit des partenaires arabes des Etats-Unis. Le fait que le Etats-Unis soient perçus comme plus faibles et comme un bouffon dans la région est une impression bien plus répandue que le fait qu’Obama puisse devenir plus populaire dans les sondages d’opinion.

 

http://www.planetenonviolence.org/photo/545280-665927.jpg


Avec un gouvernement américain aussi attentionné à s’excuser envers quiconque, faisant tout pour éviter l’usage de la force ou sa puissance politique et, apparemment – dans la perception iranienne- effrayé à l’idée d’affronter ses ennemis, Téhéran et Damas en concluent, ainsi que l’a affirmé Ahmadinedjad, que : « Aujourd’hui, le monde a réalisé que les théories occidentales ne fonctionnent plus et c’est pourquoi il a besoin de l’aide et de la coopération de la Syrie et de l’Iran. ».


Une augmentation des sanctions économiques, qui est, à présent, le plan principal des Etats-Unis contre l’Iran, n’est pas prête de modifier cette perception – encore moins le comportement de Téhéran. Mais, pour qu’une action efficace puisse être entreprise, encore faudrait-il que la conscience émerge qu’un conflit est en cours, un (conflit) qui est, de loin, beaucoup plus crucial que celui entre les Etats-Unis et al Qaeda.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis