Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 17:00

Israël veut remédier à la pénurie d'eau de la Chine

Source : La Tribune.fr - 30/04/2011 | 20:26 - 524 mots  |   
Copyright Reuters
Copyright ReutersCopyright Reuters
Les entreprises israéliennes à la pointe de la haute technologie de l'eau misent de plus en plus sur l'énorme marché chinois qu'elles investissent.

Après avoir réussi à faire « fleurir » le désert, Israël veut tenter d'en faire autant pour la Chine. Fortes d'une technologie de l'eau parmi les plus performantes du monde, notamment pour le dessalement de l'eau de mer et l'irrigation, les entreprises israéliennes avancent leurs pions sur cet énorme marché. D'ores et déjà, les plus grands groupes israéliens ont pris pied. Un exemple : IDE Technologies, coentreprise de Delek et d'Israel Chemical, respectivement leaders israéliens de l'énergie et de la chimie, a récemment conclu un contrat avec la compagnie d'électricité chinoise de la ville de Tianjin pour la construction de quatre unités de dessalement d'une capacité de 73 millions de mètres cubes par an.

Détail important, la technique utilisée permet à la fois d'obtenir de l'eau pour les résidents de cette localité de 12 millions d'habitants, mais aussi de faire fonctionner une centrale produisant de l'électricité. Pour Avahalom Felder, patron d'IDE, il s'agit d'une « avancée stratégique en Asie ». Du côté financier, les israéliens ont également affûté leur tactique. Plusieurs fonds réunissant des partenaires des deux pays ont été lancés. L'un d'entre eux, Infinity I-China, spécialisé dans la technologie de l'eau, a été constitué par Clal Industries and Investments du groupe IDB, le plus important holding israélien avec comme allié la China Development Bank. Au total, Infinity Group gère plus de 700 millions de dollars par l'intermédiaire de neuf fonds.

Floraison d'innovations

Le potentiel est à la hauteur des efforts entrepris. La Chine ne dispose que de 6,2 % des ressources en eau de la planète dont elle abrite 21 % de la population. La pénurie d'eau due à la pollution industrielle et à un réseau de distribution obsolète constitue l'un des défis cruciaux que l'empire du Milieu va devoir relever au cours des prochaines années. Actuellement, selon les estimations des analystes, 70 % des eaux utilisées en Chine sont impropres à la consommation ou pour la pêche. Ariel Poppel, directeur financier d'Infinity I-China, souligne que « la moitié des villes souffrent d'un manque d'eau et que la pénurie est particulièrement grave dans une centaine d'entre elles ».

En Israël, l'eau est également une denrée rare en raison d'hivers de plus en plus secs ces dernières années. Ce handicap a toutefois été à l'origine d'une véritable floraison d'initiatives et d'innovations. Ce pays d'un peu plus de 7 millions d'habitants compte 166 entreprises spécialisées dans la technologie de l'eau dont les exportations annuelles dépassent 1,5 milliard de dollars. Mieux encore : trois des plus importantes usines de dessalement de l'eau de mer dans le monde fonctionnent en Israël.

Ce dynamisme est accompagné par un intense travail de relations publiques. En novembre prochain, plusieurs centaines de firmes étrangères, dont un gros contingent en provenance de Chine, sont attendues à l'occasion de la Watec, la convention internationale sur les technologies de l'eau à Tel-Aviv. En attendant cet événement, l'Institut pour les exportations ainsi que le ministère de l'Industrie et du Commerce ont élaboré une stratégie spécialement conçue pour donner un coup de fouet aux exportations liées à l'eau en Chine. Un rapport commandé auprès d'Apco, une firme spécialisée dans la communication stratégique viendra soutenir cet effort.

 

Pascal Lacorie - 30/04/2011

Partager cet article

Repost 0

commentaires

akry 02/05/2011 10:42


Tant de réussites pour un si petit pays. On comprend que certains soient jaloux...


Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis