Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 07:38

F-15 Eagle Syria30.1.13 (Copier)

 

 

 

A la suite de deux incidents de tirs de mortiers depuis Gaza, des sources palestiniennes rapportent que l’armée de l’air israélienne a mené des frappes contre des cibles à Gaza. Des tanks de Tsahal ont répliqué à des tirs de mortiers dans les hauteurs du Golan.


Ynet reporters


 

 

03.04.13, 00:26 / Israel News

 


 

 

Pour la première fois depuis la fin de l’opération Pilier de Défense à Gaza, Israël a lancé une frappe à Gaza.

 

Les medias palestiniens ont révélé, mardi dans la nuit, que les forces aériennes d’Israël ont mené une frappe contre deux cibles dans la Bande de Gaza, l’une du côté Est de la ville  (de Gaza-City) et l’autre dans le Nord de la Bande de Gaza. L’agence de presse palestinienne Safa a rapporté qu’Israël avait bombardé une usine dans le quartier de Shugaya.


Les sources palestiniennes affirment que personne n’a été blessé au cours des frappes de l’IAF. En outre, la source déclare que toutes les cibles sécuritaires et installations militaires de la Bande de Gaza ont été évacuées.


מקום הנפילה בדרום, הערב (צילום: דוברות מועצה אזורית אשכול)

Le site de l’explosion à Eshkol (Photo: Eshkol Regional Council)


Un projectile tiré depuis la Bande de Gaza a explosé mardi soir dans le secteur du Conseil Régional d’Eshkol. Personne n’a été blessé et le tir n’a provoqué aucun dommage. Mardi, deux obus de mortiers ont été tirés contre Israël, mais ont atterri sur le territoire palestinien sans faire plus de dégâts.


 Reste à clarifier s’il s’agissait d’une roquette Qassam ou d’un obus de mortier.


 

כדוריות רסס שנמצאו במקום הנפילה (צילום: דוברות מועצה אזורית אשכול)

 

Des éclats retrouvés sur le site de l’explosion à Eshkol (Photo: Eshkol Regional Council)


 “Après quatre changements de gouvernements, les Qassam continuent d’exploser au-dessus de nos têtes », a déclaré le chef du Conseil d’Eshkol, Haïm Yellin.


 “La règle des représailles pour l’envoi d’un Qassam doit être la même, ici qu’à Tel Aviv. Le nouveau gouvernement doit éradiquer les tirs de roquettes », a-t-il insisté.


Un résident d’Eshkol confie : “On assiste à un tir de roquette au rythme d’à peine quelques semaines d'intervalle, chaque fois pour une raison différente – soit à cause de la visite d’Obama ou n'importe quel prétexte [hier : la mort à Soroka-Beersheva d'un planificateur du Hamas, à la suite d'un cancer terminal, bichonné par les meilleurs spécialistes de l'hôpital].

 

Tension dans le Nord :

 “ Au bout du compte, on nous rappelle constamment que nous vivons près de Gaza et qu’on n’obtiendra jamais le calme total. Nos enfants ne parviennent pas vraiment à se remettre des évènements de l’année dernière -Novembre- ».


 Mardi, également, un obus de mortier a explosé du côté israélien de la frontière avec la Syrie, sur le Plateau du Golan, près de Tel Fares. Quelques instants plus tard, une patrouille de Tsahal, près de Tel Hazaka, dans les Hauteurs du Golan, a essuyé des tirs à l’arme légère. On n’a mentionné ni blessé ni dégât.


Des tanks de Tsahal ont alors lancé des tirs de représailles, de l’autre côté de la frontière syrienne, en direction de la source du tir. Les tanks ont réalisé un tir direct (laissant envisager qu’ils ont neutralisé la cible).

 

Tsahal a relayé l’information auprès des responsables de l’ONU dans la région. Des sources militaires font remarquer qu’au cours des dernières semaines, on a relevé un certain nombre d’incidents, et de tirs au fusil d’assaut, émanant de la même source.


Un peu plus tôt, un tir de mortier a explosé dans le nord d’Israël, près de la frontière syrienne, dans la zone de Tel Fares, dans les hauteurs du Golan.


Tsahal recherché les éclats de l’obus et on ne mentionne aucun dégât.

.

Ce tir d‘obus est le dernier d’une série d’incidents, par lesquels la guerre civile syrienne a débordé à travers la frontière, en se manifestant par des tirs de mortiers ou à l’arme individuelle.


 

Yoav Zitun et Ilana Curiel ont contribué à ce reportage.

 

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4363193,00.html


Adaptation : Marc Brzustowski

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis